PixelSaber : 288 LEDs et du Light Painting !

PixelSaber : 288 LEDs et du Light Painting !

Le PixelSaber, une barre de 288 LEDs et du Light painting. Ou comment j’ai pu concilier ma passion pour la photographie avec deux autres de mes passions qui sont le DIY et l’informatique.

Du Light painting, quésako ?

Avant de rentrer dans le vif du sujet, une petite explication sur le Light painting s’impose. Je ne vais pas m’étendre sur le sujet qui est en réalité très vaste − l’article de Wikipédia le fait très bien.

Le principe de cette technique photographique est assez simple, mais requiert tout de même du matériel photo adapté. Elle repose principalement sur de très longs temps de pose, de l’ordre de plusieurs secondes. Cela nécessite de se placer dans un environnement sombre, de nuit par exemple. Le reste consiste à déplacer des sources lumineuses, telles que des lampes torches ou écran de smartphone, dans le champ de l’appareil photo pendant la pose. La photo résultante révèle des traînées lumineuses correspondant aux déplacements de ces sources lumineuses. Voici un exemple réalisé avec deux amis dont Quentin !

Light Paiting 21-08-2011

De la lampe torche au PixelSaber

L’idée du PixelSaber n’est pas nouvelle, et est clairement inspirée du PixelStick déjà commercialisé. Le principe ? Une barre constituée d’un grand nombre de LEDs RVB − les pixels − sur laquelle nous affichons des images une ligne après l’autre. La lecture ligne par ligne de l’image cadencée à une certaine vitesse et combinée avec le déplacement de la barre permet d’ « imprimer » cette image dans la scène photographique, tel un hologramme mais qui n’est évidemment visible que sur la photo. Ce système ouvre énormément de possibilités en Light painting, et le site du PixelStick en regorge d’exemples. Mais voici quelques exemples réalisés avec le PixelSaber.

De l’idée à la réalisation

Si l’idée de créer ma propre barre de LEDs était motivée par des raisons financières − le PixelStick avoisinant les 400€ ! − la réalisation de ce projet a été un vrai challenge. En effet, entre l’envie de produire un objet avec une certaine qualité de fabrication (bien qu’artisanale) et un délai relativement court pour le réaliser (environ 2 mois), ça n’a pas chômé ! D’ailleurs, je remercie encore notre ami Quentin qui a beaucoup participé à la réalisation de ce projet.

Le PixelSaber est donc une barre de LEDs de deux mètres de long, entièrement réalisée en aluminium et démontable en 3 parties : deux barres de LEDs d’un mètre et de 144 LEDs WS2812B chacune, ainsi qu’une platine centrale accueillant à l’arrière la batterie et le contrôleur des LEDs. Le contrôleur est quant à lui construit autour d’un ESP12-E et dispose notamment un lecteur de carte SD, pour le stockage des images, ainsi que d’une centrale inertielle MEMS (à ce jour pas encore utilisé dans le programme). Le paramétrage de la barre se fait via le WiFi de l’ESP, à l’aide d’une interface Web.

2 réactions au sujet de « PixelSaber : 288 LEDs et du Light Painting ! »

  1. super
    belles photos
    c’est le genre d’idées que les ados du hackerlab aimeraient certainement développer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *